COMPOSTAGE DOMESTIQUE

À propos du compostage à la maison

LE COMPOSTAGE DOMESTIQUE

Le compostage est un procédé naturel qui transforme la matière organique en un produit ressemblant à de la terre appelé humus ou compost. La matière organique est décomposée par des micro-organismes tels que les bactéries et les champignons qui la transforment en éléments simples dont s’alimentent les végétaux. Ces micro-organismes ont besoin d’eau et d’air, et non seulement de matières organiques.

Que peut-on composter à la maison?

Toutes les matières organiques d’origine végétale peuvent être compostées. Il est important d’utiliser un mélange judicieux des matières organiques ci-dessous pour obtenir un rendement maximum du compostage.

Matières à utiliser ou à éviter

MATIÈRES À UTILISER

Résidus de jardinage

En savoir plus
  • Feuilles (déchiquetées si possible)
  • Gazon (sec et en petite quantité)
  • Végétaux
  • Mauvaises herbes (sans graines mûres)
  • Vieux terreau d’empotage
  • Tiges molles de végétaux

MATIÈRES À UTILISER

Résidus de cuisine

En savoir plus
  • Résidus de fruits
  • Résidus de légumes
  • Coquilles d’oeuf (écrasées)
  • Sacs de thé et marc de café (avec filtres)
  • Papier déchiqueté

Matières à éviter

En savoir plus
  • Viande, poisson et os
  • Produits laitiers
  • Graisses et huiles
  • Fromage
  • Sauce
  • Plastique
  • Métaux
  • Excréments d’animaux

Technique de compostage

Le compostage domestique peut se faire dans un composteur de fabrication artisanale ou un composteur commercial vendu par certaines municipalités et dans les quincailleries.

1- Placer le composteur à un endroit ensoleillé, bien drainé et accessible toute l’année ;

2- Retourner le sol à l’endroit où sera installé le composteur ;

3- Après avoir placé le composteur, couvrir le fond d’un rang de petites branches. Ceci permettra à l’air de circuler et améliorera le drainage ;

4-Mettre en alternance des résidus humides (ex. : résidus de cuisine) et des résidus secs (ex. : résidus de jardinage) ;

5-Si possible, ajouter du compost « fini » à vos résidus. Si vous n’en avez pas, ajoutez de la terre à jardinage ou un produit de démarrage (en vente dans les centres de jardinage). Ceci accélère la mise en marche du processus de compostage ;

6-Retourner souvent le compost pour l’aérer ou faire des colonnes d’air avec un bâton.

Conseils pour le compostage

  • Le compostage est plus efficace lorsque les morceaux de matière organique sont de petite taille ;
  • N’ajoutez pas une couche épaisse d’un seul type de résidus. Ne mettez pas plus de 2 1/2 pouces de gazon ou 6 pouces de feuilles (coupez-les, déchiquetez-les ou faites-les sécher avant de les émietter). Si possible, laissez sécher le gazon avant de le mettre dans le composteur. Sinon, mélangez-le avec une matière sèche et grossière, comme des feuilles, pour empêcher qu’il ne se compacte ;
  • Le contenu du composteur devrait être humide comme une éponge tordue. Si la matière est trop sèche, elle mettra trop longtemps à se composter. Si elle est trop humide, elle pourrait se mettre à sentir ;
  • Retournez ou mélangez le compost toutes les deux semaines ou à chaque ajout de matière. Ceci permet au compost de bien s’aérer. Sinon, vous pouvez faire des colonnes d’air avec un bâton ;
  • Il est possible de composter en hiver. Vous pouvez placer des résidus dans le composteur tout l’hiver. Le processus de décomposition se fait moins rapidement ou cesse lorsque le tas est gelé, mais il reprendra au printemps. Un bon retournement au printemps réactivera le processus. Si le contenu en est suffisamment décomposé (apparence de terre), videz le composteur à l’automne pour faire de la place.
Share This
MRC des Laurentides – Train de vie durable
x